Mobilier extérieur : un projet collaboratif avec le collectif mit

Le collectif mit a été missionné pour animer le projet collaboratif de construction de nouveaux mobiliers extérieurs. Basé à Nantes, le collectif regroupe des personnes engagées dans les domaines de l'architecture, du paysage, de la construction, du design...
Grâce à des temps de résidence sur le campus, les membres du collectif ont conviés les étudiants à des moments d'échanges, des repas partagés, des ateliers de conception de maquettes, etc. Merci à toutes celles et ceux qui se sont engagés et qui ont permis de définir collectivement l'orientation du projet.


L’implantation : un aménagement ancré au cœur du campus
Le nouveau mobilier est positionné dans une zone centrale, accessible à tous, au croisement des axes de circulation reliant l'IUT, le CUD, la BU et l'ESPE (voir point rouge sur le plan ci-dessous). L’aménagement s’appuie sur son environnement pour s’installer dans un cadre agréable. Il est protégé du vent par le bâtiment de la bibliothèque au nord-ouest et par un grand sapin au nord, et du soleil par les arbres de l’allée principale reliant le CUD à l’IUT. Ainsi, les éléments paysagers déjà en place auparavant sont mis à profit pour tempérer les conditions climatiques telles que le vent ou l’ensoleillement.

Usages et appropriation : permettre la diversité
Afin de répondre aux multiples demandes que vous avez exprimées pour ce futur mobilier,
le collectif a opté pour la création d’un aménagement dont les formes ne prédéterminent pas trop les usages et qui permettent des occupations et interprétations variées : pause café ou déjeuner, repos assis ou couché, rassemblement en groupe, jeux, concerts improvisés...

Une forme qui s'inspire de l'architecture du campus
Afin de relancer le dialogue entre les usagers et leurs bâtiments et d’interroger la place de l’architecture dans la vie des étudiant(e)s, l'aménagement est librement inspiré par le bâtiment du CUD dessiné par l’architecte Roland Castro. Cette architecture, très sculpturale, très formelle, peut être réinterprétée à une autre échelle, celle du mobilier. Et si l’architecture devenait objet ? Et si l’objet devenait architecture ? La pente de l’amphi D devient un dossier pour un bain de soleil, les puits de lumière de la BU se changent en fauteuils, l’esplanade une scène...


Un mobilier installé, un projet encore en devenir

Depuis la rentrée 2017, les premiers éléments du mobilier sont installés et déjà très utilisés. D'autres modules, proposés par le collectif mit et les étudiants intéressés, devraient voir le jour pendant cette nouvelle année universitaire.
Nouveau mobilier installé























La troisième phase du projet Campus Vert s'est déroulé samedi 17 février 2018, au coeur des portes ouvertes du campus universitaire yonnais

"Les architectes du collectif mit sont venus à quatre et ont vu les choses en grand : des mobiliers de taille encore plus impressionnante que les précédents et multipliés. Les dix étudiants, fidèles au poste, ont une nouvelle fois répondu à l'appel et étaient ravis de cette journée. Seul bémol : des constructions ne sont pas terminées et nous prévoyons d'organiser une quatrième journée, ce qui ne semble pas déplaire à nos architectes en herbe."