En 2020, afin d'améliorer la circulation entre bâtiments, 4 étudiants en DUT Génie Biologique, Léa Onillon, Lucas Hamon, Etienne Noizet et Nina Ramos, ont étudiés puis réalisés l'installation de pas japonais sur le campus.