Après le succès de la mission de prospection internationale menée à Coleraine, Irlande du nord, en 2010, le service des Relations Internationales(RI) récidive et lance le "projet Québec"!
A nouveau, Audrey Harel, chef du département GEA et responsable des RI du campus yonnais, a confié à un groupe d'étudiants GEA une mission de prospection à Drummondville, ville jumelle de La Roche-sur-Yon au Québec. Les sept étudiants, Mylène, Noémie, Anaïs, Alexis, Benjamin, Alexandre F. et Alexandre G., coordonnateur, doivent ainsi, dans le cadre de leur projet tuteuré de seconde année, prendre contact avec les acteurs universitaires, économiques et politiques locaux, faire connaître l'offre de formation du Pôle universitaire yonnais, mettre en place le budget et trouver les moyens de financement pour le déplacement sur place.

Ils se rendront donc, accompagnés d'Audrey Harel, à Drummondville pour une semaine en mars prochain, afin de mener à bien leur mission: intensifier les relations entre nos deux villes en développant l'offre de stages sur place pour les étudiants yonnais et en créant un partenariat avec l'antenne locale de l'université Trois-Rivières.
Le projet, lancé en avril 2011, reçoit l'appui logistique de la ville de La Roche-sur-Yon, de l'AEIN et d'Oryon.
Un très grand merci à nos sponsors, les entreprises BMMI, Guyon et Morisseau!


De retour du Québec, le témoignage d'Alexandre Guyon, étudiant GEA, coordinateur du groupe de projet :

«  Notre mission de prospection à Drummondville s'est avérée un franc succès auprès des entreprises locales et institutions publiques telles que la mairie, la SDED, le Commissariat au Commerce et la Chambre de Commerce. Notre objectif était de présenter les formations universitaires présentes sur l'ensemble du Pôle yonnais afin de susciter l'intérêt des partenaires québécois et les encourager à prendre en stage des étudiants yonnais.

Tout au long de cette semaine, nous avons rencontré des entreprises appartenant à différents secteurs d'activité ainsi que les institutions citées précédemment afin de promouvoir la ville de La Roche-sur-Yon. Ce fut une réelle satisfaction pour nous et nos enseignants de découvrir de nouvelles organisations et de faire connaître notre campus.

Par ailleurs, cette mission a été très enrichissante à la fois sur les plans humain et professionnel compte tenu des nombreuses rencontres avec des chefs d'entreprise mais également en amont de la gestion du projet, notamment financière. Sur le plan personnel, cette expérience nous a aussi permis de découvrir la culture québécoise.

Notre projet a atteint ses objectifs puisque davantage d'étudiants* pourront partir en stage à Drummondville en 2012 et y acquérir une expérience professionnelle enrichissante.

Nous remercions toutes les personnes qui ont participé au projet ainsi que les Québécois qui nous ont si agréablement accueillis et qui ne manqueront pas de faire de même avec les prochains étudiants. »

 

* Depuis plusieurs années, des étudiants du département Information et Communication de l'IUT se voient proposer des stages à Drummondville dans le cadre du Mondial des Cultures.