• Du 28 mai 2010 au 29 mai 2010
    Campus de La Roche-sur-Yon

Le département Gestion des entreprises et des administrations (GEA) de l’Institut universitaire technologique (IUT) de La Roche-sur-Yon, fête vendredi 28 et samedi 29 mai, ses 20 ans d’existence. Rencontre avec le directeur de l’IUT, Thierry Guinet.

Ecoutez l'interview de Thierry Guinet, directeur de l'IUT de La Roche-sur-Yon


télécharger ce mp3  |  ajouter à votre site


Quelle est l'origine du département Gestion des entreprises et des administrations (GEA) ?
"La formation GEA a été créée dans les années 1970, dans le cadre de la formation continue de l'Université de Nantes, avec la mise en place d'un DUT dispensé en quatre ans. Le département a ensuite été inscrit également dans le cadre de la formation initiale en 1989. Il a été l'un des premiers bâtiment construit sur le Pôle universitaire yonnais, en 1991. Aujourd'hui, le département compte deux licences professionnelles et deux options (Petites et moyennes organisation, finances comptabilité)."

Quels sont ses principaux atouts ?
"La principale caractéristique du département GEA, comme de tous les autres de l'IUT, est d'être une formation très professionnalisante. L'organisation de la formation a vocation à mettre les étudiants dans des conditions proches du monde de l'entreprise, à travers le travail en groupe encadré, la mise en situation de projet, l'assiduité obligatoire, sans oublier le stage et son encadrement. Le tissu économique est dense et "absorbe" une grande partie de nos diplômés. 20 % de nos étudiants s'insèrent après un DUT et 50 % après une licence professionnelle, notamment dans des cabinets d'expert comptable et dans le secteur bancaire."

Quelle est aujourd'hui la place du département GEA ?
"Le département GEA a été un moteur dans le sens où il a été le premier créé et le premier à développer des relations avec les professionnels et les collectivités. La création d'un réseau de contacts a permis à d'autres départements d'en bénéficier par la suite pour se développer eux-mêmes. Aujourd'hui, le département n'a pas vocation à s'agrandir pour ne pas rendre l'insertion des étudiants trop difficile. Il faut au contraire trouver un niveau de formation complémentaire, en développant les licences professionnelles par exemple, pour mieux spécialiser la formation vers des métiers, comme par exemple ceux de la comptabilité."

Le département a aussi une place dans l'histoire de l'IUT de La Roche-sur-Yon...
"Oui. Le département GEA a posé dans les années 70 la première pierre de la formation universitaire à La Roche-sur-Yon, avant la création officielle de l'IUT, en 2001. Aujourd'hui, l'IUT de La Roche-sur-Yon compte quatre départements, deux secondaires et deux tertiaires. Ces départements ont une place bien particulière car ils correspondent à un besoin de formation de la part du monde professionnel et à une offre de formation, au niveau de l'Université de Nantes mais aussi au niveau des autres universités de France."

Au-delà de la formation, quelle est place donnée à la recherche ?
"L'IUT ne dispose pas de laboratoire mais accueille des équipes de recherche de laboratoires nantais et nazairiens. La recherche est un élément important qu'il faut maintenir, en consolidant le lien avec la formation. Aujourd'hui, l'IUT développe trois thématiques : les couches minces, les biocapteurs, et la protection de la petite enfance. La création d'une nouvelle thématique, autour de la biodiversité, est à l'étude."

En conclusion, quels sont les objectifs de l'IUT de La Roche-sur-Yon à l'avenir ?
"Le développement de l'IUT a été rapide. Il compte aujourd'hui six licences professionnelles et a considérablement augmenté ses effectifs et son offre de formation depuis sa création en 2001 (plus de 62 % d'augmentation). Il est aujourd'hui en plein dynamisme, que ce soit dans le domaine de la formation, de la recherche et de la culture. L'objectif est donc de bien structurer et pérenniser cet IUT."